memoire technique de peinture

Il est primordial de savoir que la bonne réalisation d’un mémoire technique compte beaucoup sur le décrochage d’un marché. De nombreuses entreprises font toujours l’erreur commune de s’inspirer à partir d’un « mémoire technique type », alors qu’un bon mémoire doit répondre à l’exigence du client. Il doit être propre à chaque marché. Quels sont donc les composants essentiels qui constituent ce mémoire ?

Les moyens utilisés pour l’exécution de l’offre

Un mémoire technique pour travaux de peinture doit informer le maître d’œuvre sur tous les détails relatifs aux travaux. C’est dans ce mémoire technique que le maître d’ouvrage aperçoit tous étapes et moyens de réalisation.

Des moyens personnels

Il y a tout d’abord les moyens à la disposition de l’entreprise pour réaliser les travaux en question. Toutes les expériences et qualifications des intervenants des travaux doivent être inscrites dans le mémoire. Les CV de chaque personnel y sont pour informer le maître d’ouvrages sur les moyens humains. Le mémoire mentionne aussi l’organigramme des intervenants, leur nombre ainsi que les rôles des équipes. De même, tous les moyens matériels à la disposition de l’entreprise pour l’exécution des travaux sont aussi cités dans le mémoire.

Des moyens organisationnels

Ensuite, il y a les moyens organisationnels de l’entreprise. Le maître d’ouvrage doit être tenu au courant de l’organisation de l’entreprise durant toutes les périodes des travaux. À savoir l’existence des congés, il faut affirmer dans le mémoire les dispositifs pris par l’entreprise et les corps d’états touchés.

Puis, la méthode de réalisation des travaux est aussi à mentionner dans le mémoire pour permettre au maître d’ouvrage de connaître les modalités d’exécution. L’entreprise doit prendre des mesures de protection des lieux des travaux, des mesures de nettoyage après intervention et des mesures pour le respect des savoir-vivre et la discrétion. Le maître d’œuvre doit également tenir compte d’informer les locataires sur la réalisation des travaux.

Et enfin, actuellement, la protection de l’environnement est loin d’être négligeable lors de la réalisation d’un projet. Ainsi, c’est indispensable de faire connaître au maître d’ouvrage les mesures prises comme les conditions d’hygiène, collecte de déchets et choix des matériaux.

La sélection des offres

Le jugement et attribution des offres se fait généralement à travers de nombreux critères. Le prix des prestations est le premier facteur de jugement de l’offre. Or, ce prix varie en fonction du marché en question. Ensuite, il y a la valeur technique qui peut varier d’un mémoire technique à un autre.

Les points essentiels à retenir dans la rédaction d’un mémoire technique de peinture

On peut résumer la rédaction d’un mémoire technique pour peinture suivant ces points importants :

  • Les différentes ressources : ressources humaines, matériels et matériaux
  • Les différents procédés : organisation et réalisation des travaux
  • Les mesures à prendre : sur le plan social et environnemental
  • Les méthodes de sélections de l’offre : cite les critères de jugements de l’offre et les critères d’attributions

Bref, la rédaction d’un mémoire technique de peinture est non négligeable pour l’entreprise afin de bien informer le maître d’ouvrage sur les détails des travaux.