Evénements

  • Des événements sont à venir, restez en ligne!

La taille des arbustes d’ornement

La taille possède plusieurs vertus :

 Garder une forme harmonieuse… la taille permet de conserver la bonne proportion de vos arbustes, d’égaliser les pousses et de supprimer les branches disgracieuses ou malades.

 Stimuler la floraison… en taillant, vous encouragez la formation de branches vigoureuses plus florifères (en fleurs ou fruits).

 Stimuler la végétation…. En renouvelant régulièrement les branches les plus âgées.

 Les principes de base de la taille

Observez toujours la plante avant de commencer à tailler. Il est nécessaire de s’imprégner de sa forme générale et de ses proportions.

En observant attentivement sa manière de pousser, vous pourrez la « guider » tout en préservant sa forme naturelle.

 La dominance apicale :

Sur chaque branche le bourgeon placé à l’extrémité de la branche (généralement au point le plus haut) est celui qui est le mieux alimenté en sève. Lors de la taille ce bourgeon est supprimé, ceux placés en dessous reçoivent alors un regain de sève, débourrent et créent ainsi de nouvelles branches.

La taille permet ainsi « d’orienter » les branches en sélectionnant les bourgeons qui vont créer les futures branches.

 La bonne coupe :

Les branches doivent être taillées en biseau quelques millimètres au-dessus d’un bourgeon. L’angle du biseau doit être dirigé à l’opposé du bourgeon de manière à limiter l’écoulement de l’eau sur ce dernier.

 

Les conditions climatiques :

Lorsque vous avez à tailler de grosses branches, attendez la période de repos végétatif (de novembre à mars/avril, lorsque les plantes n’ont plus de feuilles).

Evitez de tailler :

  • lorsqu’il gèle,
  • après une grosse pluie,
  • en période de canicule.

 La taille de nettoyage

 Cette taille s’effectue tout au long de l’année. Dans tous les cas elle doit précéder les tailles de formation ou de stimulation de floraison.

 Premièrement : supprimez les branche mortes, abimées ou malades, les partie défleuries (l’apparition des graines fragilise les plantes).

 Deuxièmement : supprimez les branches disgracieuses, qui se croisent, les drageons…

 Calendrier de taille des arbustes d’ornement :

Nom Janv Fév Mar Avr Mai Juin Juil Aou Sept Oct Nov Déc
Althea (hibiscus)   X X                  
Buddleja     X                  
Viburnum opulus     X                  
Erica           X            
Camelia     X                  
Caryopteris     X                  
Chaenomeles         X              
Kerria           X            
Deutzia             X          
Forsythia       X                
Groseillier à fleurs       X                
Hamamelis       X                
Hydrangea     X                  
Laurier Rose     X                  
Viburnum tinus     X                  
Syringa (lilas)         X              
Potentille     X                  
Spirée d’été     X                  
Spirée de printemps         X              
Symphorine   X                    
Weigelia           X            

 

Arbustes à floraison sur le bois de l’année précédente (avant juin)

Ces arbustes fleurissent au printemps sur le bois ayant poussé l’année précédente.

 Chaenomeles, Deutzia, Forsythia, Ribes, Kerria, Syringa, Spiraea (à floraison printanière), Tamaris (à floraison printanière), Weigelia…

 Ils nécessitent d’être taillés immédiatement après la floraison.

Plus les branches seront longues en fin d’année et plus la floraison sera abondante.

Supprimez régulièrement quelques unes des plus anciennes charpentières (grosses branches partant de la base) et raccourcissez légèrement les autres.

 Forsythia, Deutzia, Spiraea (à floraison printanière)…

Supprimer 1/3 des branches les plus agées (couleur grisatre) et tailler plus légèrement les autre au-dessus d’un bourgeon bien développé.

 Lilas (syringa)

Après la floraison, contentez-vous de supprimer les fleurs fanées avec quelques centimètres de tiges (idéal pour faire un bouquet).

 Weigelia

Nettoyez les fleurs fanées sans tailler (une deuxième floraison peut survenir en fin d’été). Supprimez régulièrement quelques charpentières afin de « rajeunir » la touffe.

Arbustes à floraison sur le bois de l’année (après juin)

Ces arbustes fleurissent sur le bois ayant poussé dans l’année.

 Abélia, Caryopteris, Hibiscus, Hydrangea, Lavandula, Lavatera, Perovskia, Spiraea (à floraison estivale), Tamaris (à floraison estivale), Vitex agnus castus…

 Après la floraison, on peut pratiquer une taille de nettoyage consistant à supprimer les inflorescences sèches avant l’hiver.

On taille plus sévèrement en sortie d’hiver de manière à favoriser l’apparition d’un maximum de pousses qui porteront les fleurs.

Les petits arbustes sont taillés très court (à 10 cm du sol). Pour les arbustes de plus grande taille, on conserve les charpentières en supprimant les rameaux secondaires.

 Hortensia, Althea…

Supprimer les branches abimées, croisées ou dirigées vers l’intérieur.

Conserver les plus belles charpentières en les raccourcissant au-dessus des plus beaux bourgeons.

Supprimer 1/3 des charpentières afin de les renouveler.

 Lavande

Après la floraison, supprimez la hampe florale ainsi que quelques centimètres de feuillage. Attention à ne pas descendre trop bas, la lavande ne reprend pas sur le bois sec.

 Perovskia, Caryopteris, Buddleja

Rabattre toute la touffe à 10 cm du sol au-dessus d’un beau bourgeon.

Les arbustes de terre de bruyère

Camelia, Rhododendron, Azalea…

Taillez légèrement pour remettre en forme l’arbuste. Supprimez les fleurs fanées (surtout ne pas tailler, la fleur se détache en tordant le bouquet).

 Bruyères…

Après la floraison, taillez-les à la cisaille en supprimant quelques centimètres de feuillage.

Les bons outils

Pour travailler efficacement et sans fatigue, il est nécessaire de choisir les outils les mieux adaptés au type de taille.

 L’épinette :

Outil adapté pour la taille des tiges « molles » et la cueillette des fleurs. Elle se compose de 2 lames (comme sur un ciseau) ce qui donne une coupe franche et nette.

 Le sécateur :

C’est l’outil de base, et celui pour lequel il faut être le plus exigeant.

Choisissez le modèle avec lame et contre-lame (type rosier) qui permet de couper proprement les bois d’un diamètre de 10 à 20 mm.

Il existe également des modèles « à enclume » plus adaptés à la taille de bois sec.

 L’ébrancheur (ou coupe-branche) :

Basé sur le même principe que le sécateur, il permet de tailler des branches de 35 à 50 mm de diamètre sans avoir à utiliser la scie.

 La scie égoïne :

Elle permet de couper les grosses branches de 35 à 100 mm. Choisissez des dents adaptées au bois vert qui permettent d’évacuer plus facilement la sciure. Après utilisation, il est nécessaire de parer les bords de la plaie à l’aide d’une serpette.

 La tronçonneuse :

Pour toutes tailles au-dessus de 100 mm. Après utilisation, il est nécessaire de parer les bords de la plaie à l’aide d’une serpette.

 La serpette :

Ce couteau, très aiguisé, à lame courbe permet de parer les bords de plaies suite au sciage.

Il sert également à couper de petites branches, à ébourgeonner, à la cueillette, à la division de touffes. Choisissez  de préférence un modèle pliant qui ne vous quittera plus.

L’affutage :

Pensez à affuter régulièrement vos outils de taille afin d’assurer une coupe saine et franche. De plus un outil bien affuté limite votre fatigue et les risques de blessure !

Protéger les plaies :

Après avoir taillé votre arbuste, pensez à parer (recouper) les bords de plaies qui ne seraient pas nettes en utilisant une serpette. Les bords doivent être bien lisses et sans échardes.

 Protégez les grosses plaies de tailles à l’aide d’un mastique cicatrisant qui servira de « pansement » et évitera l’infection par un champignon.

 Pour les petites plaies de taille (inférieures à 1 cm), traitez l’arbuste à la bouillie bordelaise.

Désinfecter :

Après chaque utilisation de matériel coupant, pensez à désinfecter les lames de vos outils de coupe à l’aide d’alcool à bruler. Cette précaution évite la propagation de maladies d’un arbre à l’autre.

Comments are closed.